Mon antithéisme

Fête religieuse, appel à la prière, interprétations, laïcité. Et courroux de Maitre Eolas.

Navré les gars, je suis du genre scientifique. Je sais qu’un éclair est un phénomène d’ionisation de l’air au passage d’un flux d’électrons très haute tension équilibrant les charges magnétiques électriques entre le sol et l’air (différentiel crée sous l’effet du frottement des couches d’air chaudes et froides), et qu’un éclair n’est nullement la manifestation de la colère de Zeus, Jupiter, Taranis, Siddhārtha Gautama, Yahweh, Allah ou Raijin. Aussi n’ayez pas peur de la mort, car votre conscience est formée des interconnexions neuronales dans votre cerveau, tissus qui se décomposent après quelques jours: point de paradis ou d’enfer pour votre « âme ». (il y a d’ailleurs un débat intéressant parmi les spécialistes, faut-il considérer un être humain à la personnalité irrémédiablement détruite suite à un AVC comme *mort*  ?)

On considère généralement que la pensée religieuse est un élément de l’humanité, et là boubouuuu ! Les récentes découvertes montrent que homo neanderthalensis procédait à des rites funéraires ( = il avait le concept abstrait de « l’au-delà », fondamental de toute pensée religieuse). Mais qu’une chose soit claire: c’est pas parce qu’on pratique une religion qu’on est plus intelligent. Selon mes observations, c’est l’exact contraire.

LOL, creationism

Alors, à quelle sauce vais-je vous cuisiner ? Mmmmh…  Tabasco ! Effet rapide et fort, néanmoins savoureux et limité dans le temps.

Comme l’explique Maitre Eolas la religion s’est historiquement voulue comme « ciment » pour assurer la stabilité sociétale. Ce qui est un échec tonitruant, n’est-ce pas ?

La base de mon antithéisme est simple: une religion est un ensemble de dogmes auxquels se soumettent des fidèles. On ne demande pas aux fidèles de comprendre, on demande aux fidèles de croire fidèlement. Ne réfléchissez pas, priez pour le salut de votre âme (et déposez des sous à la sortie). Ce modèle se retrouve si souvent que je ne prends aucun risque à généraliser: la religion est une aliénation à large échelle.

La cerise sur le gâteau, c’est qu’il y a rivalité entre les différents courants religieux: la compétition fait rage pour soumettre tous les infidèles et compter le plus de « brebis égarées » parmi ses troupes. On a même fait la guerre et perpétré des massacres au nom de la religion, on est vraiment trop des intelligents chez homo sapiens ! Ce qui devait à la base assurer la cohésion sociale est devenu l’un des piliers de la zizanie ambiante à travers les siècles. Pas de quoi pavaner devant d’éventuelles intelligences extraterrestres.

À présent, rappel de la signification de quelques mots:

  • laïcité: l’Etat ne s’occupe pas de religion
  • anticléricalisme: opposition à toute influence religieuse dans la vie publique
  • antithéisme: opposition aux religions ou la croyance en un dieu

(si vous croyez que la France est un Etat laïc, boubouuu ! C’est factuellement faux, concordat en Alsace-Moselle oblige)

Le sujet est délicat car invariablement on m’opposera la liberté de culte, la liberté de conscience. La liberté de penser, la liberté de croire, ce sont des libertés que je défendrais sans trop de problèmes. Non l’ennui c’est qu’une croyance religieuse « ne tombe pas du ciel »: il y a toujours une certaine influence externe qui fait tomber une personne dans la religion, personne le plus souvent fragile. L’endoctrinement peut être doux (« religions reconnues ») ou moins doux (« sectes »): à mes yeux ça reste de l’endoctrinement et l’imposition d’un mode de pensée à une personne sous la contrainte. Qui donc m’opposera qu’un enfant n’est pas influencé par ses parents quand en famille ils vont dans les lieux de culte ? Mes parents ont beau être des croyants peu assidus à leur « devoir spirituel », j’en ai assez morflé pour me poser les bonnes questions, les vraies questions, celles qui se répondent par un: « mais qu’est-ce que je fous, là ? ». Une certaine connaissance de l’Histoire, de théologie, de géopolitique et de dérives créationnistes achèvent de me convaincre que la religion est une immense connerie, une barbarie intellectuelle qui a abrutie et qui abrutit toujours des milliards d’êtres humains dont l’écrasante majorité est incapable de simplement résumer l’idée fondamentale de leur courant religieux (sérieux).

D’où conclusion: ça serait pas mieux de se passer de la religion ?

112 réflexions sur « Mon antithéisme »

  1. Tu parle beaucoup d’obscurentisme et ce que est devenu la religion. Mais au départ, c’était pour donner une ligne de conduite aux hommes. Regarde les tables de la loi. Sans parler de religion, je trouve que l’on manque de repères. Quand certains veulent enlever la morale à l’école qui à pour but d’un peu éduquer les élèves faut pas s’étonner du bordel après. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Rabelais.

    1. N’importe quoi ! Aucune civilisation pre-hebraique n’aurait pu prosperer sans regles de conduite : difficile de construire des cites si tout le monde s’entre-tue. Meme si elle s’en attribue le merite, la religion n’a rien a voir avec ca. Les tables de la loi ne sont qu’un texte reprenant des regles deja etablies.

      1. Personnellement, je ne pense pas que la bible soit un livre divin. La bible est autant mauvaise que bonne, c’est un livre humain.

        On peut autant retrouvé de la moral dans un livre psychologique que dans un livre spirituel, mais autant de conneries dans les deux.

        1. Tout dépend de quoi on parle. Une traduction littérale de la Bible est quasiment impossible à comprendre à cause de la déperdition due à la traduction depuis l’hébreu ancien et le grec ancien. Tandis qu’une traduction œcuménique fait usage exhaustif de l’interprétation cléricale sur la symbolique des textes. Quoi qu’il en soit jamais elle ne constitue un récit historique.

          1. Sans compter que les textes de la bible, de la Torah et du Coran sont issus de traditions orales. Il est donc impossible de retrouver la version d’origine.

  2. Pour ma part, je ne suis ni athée et ni religieux.

    Ma position philosophique est ce qu’on appelle l’agnosticisme.

    Je ne crois pas en dieu, mais je ne refuse pas son existence.

  3. Attention, débat houleux en vue !

    Refuser l’endoctrinement, oui. Refuser la religion, non.

    Croire en quelque chose qui nous donne un support moral, oui. Mais à condition que ce support moral ne se fasse pas au prix de libertés personnelles.

    Voici ma vision de la religion.

    Et comme « Julien et Nel » je suis agnostique.

    1. 🙂

      Il y a des pays où le Lévitique, la Charia et le Dharma sont appliqués. En matière de « support moral », j’ai vu mieux.

      Leur effet sur les libertés individuelles est un peu désastreux.

  4. La croyance en un dieu unique, jaloux et autoritaire est effectivement nuisible. Les 3 grandes religions du livre prechent pour l’intolerance, laissant penser que telle confession et tel courant de pensee vallent mieux que tous les autres.

    Il y a par contre d’autres religions a travers le monde plus ouvertes (plusieurs ou pas de dieux, pas d’autorite, foi personnelle et dans la sphere privee, clerge non politise…)

  5. Quand on me pose souvent la question entre la création ou l’évolution, je répond ceci : Nous avons forcément une création que ça soit naturelle ou non, nous évoluons toutefois. Donc les deux thèses entre elles sont possibles.

    1. soupir

      CHON:

      Carbone

      Hydrogène

      Oxygène

      Azote

      Ce sont les briques de base pour composer des acides aminés. On peut encore arguer que c’est Dieu qui a bombardé la Terre avec des astéroïdes pour apporter les atomes et l’énergie nécessaires pour former les premiers êtres vivants unicellulaires. Mais le monde en 7 jours, on laisse tomber 🙂

      1. Je ne saurais te dire, je sais que pour les religieux 7 jours représentent en faite 7 périodes (Un jour divin pour eux n’étant pas comme un jour sur terre …).

        Pour ma part, je pense que si dieu existe alors certains religieux ont tord de croire qu’il s’intéresse seulement à une seule planète … ça c’est aberrant.

        Qu’on soit athée, agnostique ou religieux … nous aurions tord de croire que nous sommes la seule espèce doué d’intelligence dans l’univers.

        1. « Moi, Galiléo, fils de feu Vincenzio Galilei de Florence, âgé de soixante dix ans, ici traduit pour y être jugé, agenouillé devant les très éminents et révérés cardinaux inquisiteurs généraux contre toute hérésie dans la chrétienté, ayant devant les yeux et touchant de ma main les Saints Évangiles, jure que j’ai toujours tenu pour vrai, et tiens encore pour vrai, et avec l’aide de Dieu tiendrai pour vrai dans le futur, tout ce que la Sainte Église Catholique et Apostolique affirme, présente et enseigne. Cependant, alors que j’avais été condamné par injonction du Saint Office d’abandonner complètement la croyance fausse que le Soleil est au centre du monde et ne se déplace pas, et que la Terre n’est pas au centre du monde et se déplace, et de ne pas défendre ni enseigner cette doctrine erronée de quelque manière que ce soit, par oral ou par écrit; et après avoir été averti que cette doctrine n’est pas conforme à ce que disent les Saintes Écritures, j’ai écrit et publié un livre dans lequel je traite de cette doctrine condamnée et la présente par des arguments très pressants, sans la réfuter en aucune manière; ce pour quoi j’ai été tenu pour hautement suspect d’hérésie, pour avoir professé et cru que le Soleil est le centre du monde, et est sans mouvement, et que la Terre n’est pas le centre, et se meut. […] »

          Abjure ta foi en la vie extraterrestre, et tu mourras pardonné ! 😉

          On en est encore qu’à gratouiller Mars pour savoir si la vie a pu se développer dans ses premiers stades, pendant qu’on découvre coup sur coup des planètes extrasolaires juste à la bonne distance de leur(s) soleil(s) pour être susceptible d’abriter de l’eau sous forme liquide.

          À la base il n’est même pas certain que l’eau est indispensable à la vie: on n’a qu’un seul référentiel en la matière, le notre !

          Ce qui est terriblement dommage c’est qu’on ne pourra sans doute pas entrer en contact avec des formes de vie extraterrestre (une marge de quelques siècles sur des milliards d’années) et il est même souhaitable de ne pas entrer en contact (l’humain est assez belliqueux pour avoir l’envie de faire la guerre dans l’espace, et il est possible que ça soit la même mais pour des formes de vie au développement technologique bien plus avancé).

          Toujours est il que ça fera tout bizarre aux religieux.

          1. Le pape soutenait Galilé, mais Galilé avait écrit un livre de vulgarisation mettant en scène des personnages dont un un peu simplet. Le pape se crut visé. Donc Galilé fut condamné officieusement pour raisons personnels et non pour hérésie ! Le pape encourageait, à cette époque et avant, l’avancé de la science.

          1. Euh, la scientologie c’est pas ça du tout. Source wikipedia : « la Scientologie promeut une méthode appelée dianétique par son fondateur et propose plus largement un ensemble de croyances et de pratiques relatives à la nature de l’être humain et de sa place dans l’univers. ».

            C’est plus du n’importe quoi.

  6. La religion comme socle social? Je trouve pas non. Par contre elle a permit au fil des siècles de manipuler l humanité.

    Je ne suis pas croyant, je respecte ceux qui croient sans comprendre pourquoi.

  7. l’Humanité vivant sur la planète Terre ne représente qu’une part infime de l’univers, et même tellement infime qu’elle ne sera jamais en mesure de l’appréhender totalement et de prouver l’existence ou non de(s) Dieu(x).

  8. Citation (de je ne sais plus qui) : « Une religion, c’est une secte qui a réussi ». A lire sur Wikisource ou ailleurs : Les Mystères du Peuple d’Eugène Sue (16 volumes quand même…)

    1. exactement et il ne faut pas oublier que dans les pays dits latins ( comme la France ), les « associations » anti-sectes sont d’obédiences catholiques !!!

      On appelle aussi la religion  » la grande escroquerie « …

  9. « Ce modèle se retrouve si souvent que je ne prends aucun risque à généraliser: la religion est une aliénation à large échelle. »

    Et pourtant cette généralisation est fausse.

    Il y a des gens (dont je fais partie) qui essayent de comprendre, qui réfléchissent beaucoup à tout ça, qui font des études pour mieux y arriver et qui essayent d’expliquer aux ‘fidèles’ dans leur entourage.

    Croire aveuglément en des dogmes ne m’intéresse pas.

    Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, car je ne suis pas sûr que tu sois ouvert à la discussion et à dépasser le stade du « je les mets tous dans le même sac », mais je le ferais volontiers si tu me montres que je me trompe.

    1. Mais cette réflexion, que je sais existante mais non majoritaire (y compris parmi les croyants les plus orthodoxes), aboutit t-elle à une conclusion quelconque ?

      Une religion athéique sur ce point favorise une réflexion sans se réfugier derrière un « dieu qui veut ça et ça ». Voir: Kopimisme 😉

      1. Majoritaire ou pas, tout est relatif. Faire l’amalgame est dans tous les cas très moche.

        Une conclusion ? Quelle conclusion ?

        On a jamais fini de comprendre comment le monde fonctionne, qui est Dieu et sa volonté pour les humains.

        Il y a certains faits de base « Dieu existe, j’ai décidé de le mettre au centre de ma vie » et ensuite, on articule toute une manière de vivre autour, avec des réflexions sur les questions existentielles ou des questions pratiques.

        A l’instant T, on comprend un certain nombre de choses et à T + 1, notre compréhension de Dieu a changé. J’estime qu’à partir du moment où on fige les choses (hormis certains fondamentaux), on se trompe.

        En ce qui me concerne, c’est pas une question de se réfugier derrière quoique ce soit. C’est faire le choix de croire en l’existence de Dieu et de tout construire là-dessus.

  10. « La base de mon antithéisme est simple: une religion est un ensemble de dogmes auxquels se soumettent des fidèles. »

    c’est de l’antireligion pas de l’antithéisme , tu peux tout à fait croire en dieu sans suivre aucune religion .

    1. Malheureusement apparemment le mot « antireligionnalisme » n’existe pas.

      Sur ce point je suis incertain: je pratiquais le Kopimisme avant même qu’il soit reconnu comme religion en Suède, je reconnais personnellement cette religion, et il m’arrive de le pratiquer encore sans m’en rendre compte. Pour être antireligieux intègre je crois que c’est raté 🙂

      1. Ouai , enfin comment définir un mouvement comme une religion ? chacun son point de vue sur ce point aussi apparemment .

        mais si ça en est une tu peux te mettre à la place de ceux qui suivent une doctrine religieuse et la défendent , toi face aux lobby qui favorisent la privatisation et qui ont une tout autre vision que la tienne en pensant qu’ils ont raison comme toi tu le fais ici .

        enfin ce que je veux dire c’est que chacun son délire , même s’il faut toujours un contraire dans quoi que ce soit donc au final c’est en parti bien ce que tu dis , c’est comme ça qu’on ouvre les yeux si ce qui est dit est vrai .

  11. Dites, excusez-moi si je suis un peu à côté de la plaque, mais c’est quoi « Dieu » ?

    Parce que bon on n’arrête pas de se poser des questions à ce sujet mais personne ne m’a jamais vraiment expliqué ce que c’est.

  12. Totalement d’accord avec Mitsu . Je pense que croire au(x) Dieu(x) des religions est une erreur de raisonnement qui consiste à imaginer le temps comme une frise verticale dont on chercherait le début . Mais si vous zoomez beaucoup sur la coupe d’une sphère, vous voyez une ligne, et il n’y a pourtant ni fin ni début …

    Bien sur que la religion apporte certaines valeurs (partage, pardon, etc) que malheureusement les parents ne transemttent pas toujours à leurs mômes. Mais ceux qui ne les transmettent pas n’envoient pas leurs mômes au cathé. On peut apprendre à un homme le savoir vivre sans avoir à lui dire un jour : « Et là le monsieur, pouf, il ouvre la mer en deux. ».

    J’ai entendu avant-hier à la tv une tunisienne qui disait :  » Que Dieu nous protège des obscurantistes ! « . Trop tard.

    1. Je pense surtout que la religion telle qu’on la conçoit est effectivement un frein à l’évolution des mentalités. Dans le sens où la plupart des gens « intègrent » dans leur vie les pensées préformatées des religions existantes (bible, coran…) et imaginent une divinité extérieures à leur personne. Ces pensées préformatées ne conduisent d’ailleurs pas tout le temps à une réflexion personnelle.

      Cependant, je pense qu’il est humain de vouloir croire sans fondements à quelque chose qui nous dépasse et nous transcende.

      En menant notre propre réflexion, je pense que là, par contre, on fait évoluer notre mentalité.

      Personnellement, plutôt que de me définir agnostique, je pense qu’il est préférable de mener sa propre réflexion sur sa spiritualité, pourquoi utiliser obligatoirement des paroles/écrits qui existent déjà ?

      Mais pour finir, la chose primordiale à mon sens est de rester tolérant à la spiritualité de chacun, les guerres de religions ont déjà fait assez de mort au nom de la divinité…

      J’espère ne pas avoir été trop confus dans mes propos.

  13. Je déclare qu’il existe un phallus géant en orbite autour de la terre, il est occulté grâce à une technologie alien et en plus c’est lui qui a créé toute vie sur terre. Vous devez me croire ou au pire refuser d’affirmer que j’ai tord car vous ne pouvez pas prouver qu’il n’existe pas.

    L’agnosticisme dans toute sa splendeur.

    Non mais sérieusement…

          1. Non, mais si on arrive pas à mettre en évidence la présence de quelque chose, il faut admettre son absence…

            La science fonctionne ainsi : la planète Uranus a été découverte parce que les déviations de Jupiter ne pouvaient pas s’expliquer uniquement par Neptune et Saturne, l’hypothèse d’une 8e planète a été émise, sa position calculée et après elle a été découverte, faisant taire tous les débats d’un coup…

            Maintenant, ça fait bien 2000 ans que Dieu a quelque fois été remis en cause se le seul débat a été réglé à coup d’épé, de balles en plomb et de TNT.

            « la science vous permet de voler dans sur la Lune, la religion, dans des grattes-ciels »

            Nope, quelque chose d’invisible peut exister et sa présence peut être prouvée par ses effets (les UV brûlent la peau, la matière noire a des effets sur la vitesse de rotation des galaxies, les neutrinos interagissent peu mais suffisament pour qu’on sait qu’ils sont là). Cites moi un effet qui serait une preuve que Dieu existe, alors, même sans le voir ça serait suffisant.

  14. Je suis d’accord avec ce billet. J’ai toujours eu un raisonnement similaire.

    Je pense même que les croyants sont d’autant plus égarés car ils se fixent des principes qu’ils ne respectent pas. Les croisades ou le fait qu’il y ait une chapelle dans les régiments militaires et le commandement « tu ne tuera point » … Oh wait, tuer au nom de dieu, ce n’est pas tuer … ha ok. Et puis toute façon, toute religion propose le pardon. C’est juste un peu facile. Et que dire des différentes interprétations d’un même texte ?

    Après, la religion permet de répondre assez facilement à la question métaphysique de savoir à quoi sert la vie … C’est vrai, que vaut l’accumulation de connaissances, d’argent, de biens matériels ou immatériels, de travail puisqu’un jour, tout disparaît ? Mais, une religion est-elle nécessaire pour trouver une réponse …

    Des commentaires ci-dessus m’ont coupé l’herbe sous les pieds … « La religion n’est qu’un frein à l’évolution des mentalités. »

    L’agnostique peut s’expliquer par le fait qu’on peut reconnaître l’existence d’un ou plusieurs dieu sans pour autant que cela soit un objet d’une religion ou sans pour autant que celui qu’on reconnaît soit décrit dans une religion. Peut-être existe-t-il un dieu, qui soit en dehors de notre espace temps et espace. Mais dans ce cas là, il n’en a rien à foutre de nous et il est inutile de le prier. (si quelqu’un reconnaît l’auteur de cette théorie …). Reconnaître l’existence d’un dieu n’est pas dérangeante comme il n’est pas dérangeant que je ne suis pas le seul Homo sapiens et qu’ils y en a plus beau et intelligent que moi. Ce n’est pas pour ça que je vais leur vouer un culte et/ou les admirer.

  15. @Identitools : avec ce genre de raisonnement, on peut aller très loin. Je suis sûr que des scientifiques d’autrefois avaient vu des choses qu’ils ne pouvaient pas prouver à l’époque. Donc puisqu’ils ne peuvent pas le prouver, ça ne devait pas être évoqué à l’époque ? On aurait appelé ça de la sorcellerie. L’agnosticisme permet la tolérance.

    1. Émettre une théorie scientifique basée sur de la réflexion et parier sur l’existence d’un vieux barbu qui aurai créé deux gusses et un serpent qui parle c’est tout de même différent.

      La tolérance n’a rien à voir la dedans.

      1. L’agnostique ne rejette pas tout en bloc, il considére simplement que même si il ne croit pas en quelque chose … ceci peut être exact ou non.

        Dans le cas de dieu, il considère simplement qu’il ne sait pas répondre à la question « Dieu existe t-il ? ». Il ne saurait pas répondre si oui ou non, si c’est le cas.

        Un agnostique est donc à la fois spirituel et psychologique. Aprés il est souvent rejeter par les athées ou les religieux qui ne comprenent pas.

  16. Excuses-moi mais si je t’avais dit y a des siècles qu’il y a des particules subatomique que tu peux pas voir, et qui expliquent le comportement de beaucoup de choses dans ta vie, comment l’auras-tu pris en conservant le mode de pensée que tu développais ci-dessus ? C’est du même acabit que dieu ou le phallus géant.

    Dire « ton dieu existe pas », c’est de l’intolérance. Reconnaître son existence serait de la croyance aveugle. Dire « je ne sais pas, je réfléchis », c’est de la tolérance et peut-être même une preuve de sagesse car massacrer dieu si c’est pour se faire homme-dieu, c’est juste inutile.

    1. Encore une fois il y a une énorme différence.

      Il est possible de valider ou non une théorie scientifique par l’expérimentation et l’observation.

      Une affirmation religieuse elle n’est pas basée sur la raison mais sur l’émotion/le ressenti. Autrement dit elle n’a absolument aucune valeur et ne pourra être prouvée NI réfutée par des moyens « conventionnels ».

      Je propose donc encore une fois que quelqu’un ici prouve de manière scientifique qu’il n’existe pas un phallus géant en orbite autour de la terre, occulté grâce à une technologie alien & étant à l’origine de toute vie sur terre. #trololol

      1. Un religieux rejette forcement la science, un athée forcement un dieu .

        En quoi l’agnostique est mauvais ? Parce qu’il ne refuse ni l’un et ni l’autre ? L’agnostique considère simplement que même si il ne croit pas en quelque chose, que ce n’est pas pour ça que ca n’existe pas.

        1. ???

          Un religieux ne rejette pas forcément la science.

          Je suis chrétien et je n’ai rien contre la façon dont la science explique la création de l’univers et l’apparition de l’homme.

          1. Beaucoup de religions sont basés sur le modèle de la création, alors que la science est plus pour l’évolution.

            C’est pour ca que je disais que souvent le religieux n’est pas d’accord avec l’ athée.

          2. Tu n’as pas dit « souvent le religieux n’est pas d’accord avec l’ athée. »

            Tu as dit « Un religieux rejette forcement la science »…

        2. Tu est sûr de ce que tu raconte ? Je connais pleins de personnes croyantes qui travail dans le domaine scientifique et qui son reconnu !

  17. @Identitools :

    Heu … Prouves-moi mes particules subatomiques avec les moyens scientifiques de l’époque … Donc à l’époque tu serais passé pour un grand fou.

    Après tu es de mauvaise foi en modifiant la discussion sans cesse.

  18. Ce que je note c’est que les plus fervents attaquants de la religion ici sont les plus gros trolls.

    C’est bien les gars, vous rendez vos propos très crédibles.

    Faut juste accepter l’idée que pour l’instant, ya certains trucs qu’on ne peut pas prouver, c’est le principe même de la foi.

    Un croyant ne peut pas prouver que Dieu existe et un non croyant ne peut pas prouver que Dieu existe.

    Il s’agit donc en tant que personne de faire un choix, qui se justifie personnellement.

    Après libre aux gens d’essayer de faire changer leur choix aux autres, mais faut le faire pour et avec des bonnes raisons.

    1. C’est d’ailleurs ce qu’indique souvent un agnostique :

      _ L’athée peut-il prouvé que dieu n’existe pas?

      _ Le religieux peut-il prouvé que dieu existe ?

      L’agnostique considère que c’est impossible dans les deux cas.

  19. Oulala, recentrons le débat:

    Rappelons que les humains ont fait des barbaries au nom de la religion et partons du principe qu’ils continueront de faire des barbaries au nom de la religion.

    Le point de débat est donc:

    – soit « calmer le jeu » entre les différents courants religieux

    – soit interdire tout enseignement religieux

    Notez bien qu’on empêcherait pas de croire, on empêcherait de prêcher. Ce qui de fait revient au même (une croyance ça ne tombe pas du ciel) mais sans toucher à la liberté de conscience de chacun pour ceux qui croient déjà.

    1. ?_?

      C’est comme si tu disais « chaque fois qu’on fait une découverte scientifique, c’est utilisé pour faire la guerre, donc on arrête d’inventer et de chercher »

      C’est pas parce que l’humain fait de la merde avec certaines choses, que la chose en question est mauvaise.

      Je suis sûr que si tu réfléchissais un peu plus à tes opinions, tu sortirais pas des trucs aussi énormes.

      Toujours cette histoire de mettre tout le monde dans le même sac hein ?

      1. C’est pourtant simple, si le progrès scientifique avance de manière d’arborescence selon les théories prouvées pour l’ensemble de l’humanité, le progrès religieux consiste généralement en un conservatisme parallèle séparé entre Églises.

        Je me trompe ? C’est quoi le meilleur pour l’humanité ?

        1. Ben tu te trompes en dissociant progrès scientifique et religion et donc en généralisant l’ensemble des croyants à créationniste conservateur…

          Est-ce si difficile à comprendre qu’il y a des chrétiens qui n’ont rien contre la théorie du big bang ?

          1. Donc visiblement, tes connaissances dans le domaine sont assez limitées.

            Tu sais que le monde chrétien ne se limite pas aux catholiques ?

            La moindre des choses quand on tient des propos aussi catégoriques que les tiens, c’est de savoir de quoi on parle.

          2. Au temps pour moi, on parle aussi d’excommunication chez les orthodoxes et chez certains groupuscules.

            Pas d’excommunication chez (la plupart des, pour me couvrir) les protestants.

            Et surtout, de nombreux protestants qui n’ont rien contre le big bang et ce que dit la science…

            Tu pensais à qui toi ?

    1. Et un troisième :

      Théière de Russell

      Si je suggérais qu’entre la Terre et Mars se trouve une théière de porcelaine en orbite elliptique autour du Soleil, personne ne serait capable de prouver le contraire pour peu que j’aie pris la précaution de préciser que la théière est trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes. Mais si j’affirmais que, comme ma proposition ne peut être réfutée, il n’est pas tolérable pour la raison humaine d’en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé. Cependant, si l’existence de cette théière était décrite dans des livres anciens, enseignée comme une vérité sacrée tous les dimanches et inculquée aux enfants à l’école, alors toute hésitation à croire en son existence deviendrait un signe d’excentricité et vaudrait au sceptique les soins d’un psychiatre à une époque éclairée, ou de l’Inquisiteur en des temps plus anciens.

      1. Ça ne sert à rien de tomber dans des débats sans fin avec les croyants, en leur renvoyant dans la figure les incohérences de leurs superstitions. C’est la pensée religieuse elle-même qui n’a pas de sens, parce qu’elle est creuse d’un point de vue scientifique. À quoi bon répondre à un croyant que sa religion est pleine d’illogismes ? La religion ne répond à rien, elle répond à côté des questions. C’est tout.

        Et c’est pour cela que j’adore la conférence que Michael Shermer a donnée à TED, dont voici quelques passages :

        Are science and religion compatible ? It’s like asking if science and plumbing are compatible. These are just two different things. Science is not a thing, it’s a verb, it’s a way of thinking about things.

        (Il montre une image de Sydney Harris à l’écran)

        This single slide completely dismantles the intelligent design arguments, there’s nothing more to it than that.
        You can say « A miracle occurs », it’s just that it doesn’t explain anything, it doesn’t offer anything, there’s nothing to test. It’s the end of the conversation for intelligent design creationists.

  20. Sans troller, et sans te vexer, Mitsu, mais tu n’est pas le seul. je pense que tu devrais apprendre la tolérance et ne pas croire que tout les croyants sont des extrémistes avec des oeillers, bien au contraire. Tu te dit lire des informations alternatif, et pourtant cette vision que la religion = fou aveugle au reste sauf à sa foi est fausse et colporté par les médias traditionnelles, volontairement ou non. Faut pas s’étonner qu’il y a des guerres après.

    Je ne prend parti d’aucun des deux, mais ce genre de comportement me répugne.

    1. Bien heureusement que tous n’ont pas une foi aveugle, sinon on aurait une guerre sainte à chaque mètre carré terrestre !

      N’en reste que c’est un prétexte à conflits. Un bidon de nitroglycérine qui peut tomber à tout moment.

      1. Eux, actuellement, la religion n’est QU’UN prétexte pour avoir le pouvoir. Et demande aux croyants autour de toi, ils te dirons que certaines églises américaines (puis-ce qu’on parle des chrétiens), n’est plus de la religion, ils n’ont que la forme et encore, c’est plus des conneries.

        Tu retrouvera la même version en athée. Donc c’est pas spécifique à la religion.

        D’ailleurs, on a pas atteint le point Godwin ? Je pense que ça va pas tarder.

        1. What, faut franchir le point Godwin ? Facile 😀

          -> s’il existait pas de religion alors il n’y aurait pas de juifs, par conséquent il n’y aurait eu que des déportés politiques sous l’Allemagne nazie ! Si vous refusez de supprimer les religions c’est que vous avez besoin d’un courant religieux comme bouc émissaire ! Vous n’êtes que des Hitler en puissance ! #facile #joke

          1. Et donc ce n’est pas vraiment la religion le problème ou le fait de croire en dieu. C’est les dirigeants religieux ou politiques qui foutent la merde pour leurs intérêts.

  21. Ou arrêtons de participer à des discussions où le blogger est un troll mais ne le met pas en disclaimer de son billet.

    J’suis un peu déçu, ça aurait pu être cool tout ça.

  22. Catholicisme, islamisme, judaisme,capitalisme, communisme,cléricalisme,je m’en foutisme…Tiens, c’est marrant y’a pas de connerieisme…ça manque…

  23. Je suis assez d’accord pour dire que c’est un endoctrinement , pour avoir fais du catéchisme je peut dire que oui c’est de endoctrinement , y à pas de doute la dessus et oui beaucoup de fidèle suive comme des moutons , ce qui est d’ailleurs assez cocasse puisque jésus est considérer comme un berger.

    Mais les religions n’ont pas été crée pour une cohésion social , non juste parce que l’humain a peur de la mort et cette angoisse peut le « dévorer ».Personnellement je souhaiterais l’éclatement de ces Entreprise de la pensée qu’on appelle religion et que les gens réfléchissent par eux même qu’il croit en dieu ou pas ça je m’en fous de toute façon personne ne peut rien prouver et les preuves scientifique quand on parle de dieu n’ont aucune valeur (bah oui si il existe un type tout puissant il peut très bien tout trafiquer ).Et surtout même si les religions n’aurait pas existé ces guerre n’aurait pas eu lieu mais d’autre guerre du même genre aurait quand même tué même si jamais personne ne pourra le confirmer .

  24. Choisir de croire en des fondements scientifiques, religieux ou un mix : en quoi n’est-ce pas arbitraire ?

    Plusieurs commentaires de cet article s’attachent à la preuve (sans vraiment définir ce que c’est). À ce propos :

    La Logique de la découverte scientifique, K. Popper, dont l’une des idées est (grossièrement) : « Il ne faut pas chercher à/On ne peut pas prouver une théorie scientifique, elle doit simplement être réfutable ».

    les fameux théorèmes d’incomplétude de Gödel. Et pourtant, je connais plein de gens qui ont une foi (sic) absolue en les mathématiques, sans se préoccuper de leur cohérence. 🙂

  25. bonjour, que se passe-t-il concrètement si on ne veut pas donner d’obole ? J’ai toujours (toujours! sauf je crois dans la secte (comme les autres) des témoins de jéhovah) eu un ou une proche qui m’ont données une pièce à mettre dans le panier. NOTE : jésus est le premier militant des droit de l’homme , célèbre j’entends. NOTE : Et si on ne crache pas trop sur les juifs (à tuer rien que pour le fait qu’il pratique la circoncision sur des enfants (de force donc) ; comme les arabes et certains chrétiens) ; donc si on ne crache pas trop dessus, c’est parce que il nous ont permis (judas) de rendre jésus célèbre et martyre.

  26. Je remarque que les plus gros trolls sont les athéistes. De gros trolls et des extrémistes dans leur façon de parler et de présenter les choses.

    Vous confrontez science et religion … relisez l’histoire. Aussi bien contemporaine qu’ancienne. La liste des scientifiques croyants est sans fin. On peut-être le plus grand généticien actuel, avoir décrypté le génome et être croyant (cf Francis Collins).

    Et y’a le petit malin qu’y nous sort « l’exemple » de la théière ou du phallus géant en orbite autour de la terre…

    Dans le genre argument CHOC j’ai pas vue mieux ! La mauvaise foi (sans mauvais jdm) atteint son paroxysme.

    Qu’est-ce qu’on en a à branler de ta théière ? => rien

    Qu’est-ce qu’on en a à branler de Dieu(x) ? => de nombreuses personnes se posent des questions d’ordre mystique, philosophique … les religions donnent des éclairements sur ces questions. A chacun d’en tirer ce qui est bon pour lui, encore faut-il prendre le temps de se plonger un minimum dedans.

    1. « La liste des scientifiques croyants est sans fin »

      Et alors ?

      Je suis sur que tu trouvera si l’on remonte un peu dans le temps des scientifiques esclavagistes, des scientifiques pédophiles si l’on descend un peu dans des caves et des scientifiques qui préfèrent les frites avec du vinaigre… Cela ne justifie ni n’apporte quoi que ce soit au débat de constructif à part souligner le fait que ce sont des individus et pas seulement des scientifiques.

      « les religions donnent des éclairements sur ces questions »

      A peu près autant qu’un « KAMOULOX ! » sorti après un gros blanc lors d’un débat de qualité. Mais sérieusement quel genre de crétin il faut être pour croire à des fables complètement délirantes en 2012 ?

      Non je ne mâcherai pas mes mots car cela me révolte de voir que sur terre des idées rétrogrades continuent à se propager à l’ère de l’exploration spatiale.

      1. un bel exemple de l’athée fanatique, aucune tolérance, aucune ouverture d’esprit.

        Premièrement vous confrontez science et religion puis mettez de coté le fait que nombre de scientifiques sont croyants. Vous excluez donc totalement le fait que ces personnes arrivent sans soucis à lier leur passion, leur esprit scientifique et leur croyance. Vous ne vous dites pas non plus que ces personnes ont fait la démarche de confronter ces deux choses. Pourtant des scientifiques athée se convertissent, surement pas sur un coups de tête.

        Ce n’est en rien un argument prétextant l’existence de Dieu(s). Je pointe juste du doigt la coexistence de science et croyance au sein de notre société. Il ne me viendrait jamais à l’idée de vous convertir, de vous faire accepter l’existence de Dieu(s)! Juste de vous montrer que vous avez tord sur ce point.

        Je persiste à dire que « les religions donnent des éclairements sur ces questions ».

        Il faut pour cela lire les savants des différentes religions. S’imprégner de la sagesse de ces Hommes. Encore faut-il reconnaitre leur sagesse et vouloir apprendre.

        Ensuite vous êtes insultant : « Mais sérieusement quel genre de crétin il faut être pour croire à des fables complètement délirantes en 2012 ? ». Il y aurait donc des milliards de crétins sur Terre. Je ne peux vous contredire sur ce point, mais que ce soit associé à leurs croyances …

        « Non je ne mâcherai pas mes mots car cela me révolte de voir que sur terre des idées rétrogrades continuent à se propager à l’ère de l’exploration spatiale. »

        Vous concluez parfaitement ces deux points (nier la coexistante science/religion; insulter les croyants). Je ne reviendrai pas dessus. Il est cocasse que tu parles d’exploration spatiale, as-tu entendu parler de l’overview effect?

        1. « Je ne peux vous contredire sur ce point, mais que ce soit associé à leurs croyances … »

          Justement, ce ne sont pas « leurs croyances » mais les mêmes fables, répétées & déformées au fil du temps. Si je fondais une religion basée sur les 3 petits cochons j’aurai droit au respect et je serai traité en sage ? Je ne pense pas…

  27. Ouais…

    Depuis le peu que je te lis, Mitsu, c’est la première fois que je suis en désaccord avec toi.

    L’article fait un peu nihiliste sur les bords (très en vogue, j’en conviens). Et il n’est pas utile, en soi. Bien que tu uses à ta guise de ta liberté d’expression.

    C’est ta position, je doute pouvoir te faire changer d’avis avec un vulgaire post.

    La science n’apporte pas toute la vérité. Elle peut juste parler de modèles qui correspondent le plus à la réalité d’une causalité et de ses effets. Il y a toujours une part d’inconnu. Je connais quelques profs universitaires qui se sont mis à croire en Dieu au cours de leur carrière scientifique vu le peu de certitude que la science leur apportait. La religion peut apporter à certains des vérités plus transcendantale que la science ne pourra jamais trouver. Le tout n’est pas de trouver une réalité d’universel comme Dieu, maisbien qui a un sens pour toi dans ta vie.

    Je suis quelqu’un de pragmatique. On a fort tendance à opposer science et religion alors que ces deux concepts ne se situent pas sur le même plan.

    Qu’on laisse les gens croirent en ce qu’ils veulent, tant que c’est bon pour eux. Après, critiquer des effets de masse de populations qui vont donc au delà de l’individualité, c’est dans le domaine du puéril.

    1. Soyons fiers d’être en désaccord, car cela signifie que nous existons en tant qu’individus 🙂 Et comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

      Théoriquement science et religion ne se confronteraient jamais. Théoriquement. Sauf que quand la religion se veut être LA science au détriment de cette dernière, on retombe immédiatement dans le mysticisme moyenâgeux et la manipulation de masse.

      Le contexte actuel se prête à merveille à un nouveau débat sur la place des religions dans nos sociétés, dans la mesure où de récentes lois « encadrent » l’exercice de sa foi. Or, il suffit de grattouiller pour remarquer que le problème n’est pas la religion ou la liberté de conscience, mais bien… les musulmans. Si le débat s’oriente vers ça, on aura pas le choix: il faudra désamorcer la bombe (au sens figuré) et statuer au plus vite que l’Etat est laïc et n’a pas à s’immiscer dans une chose aussi intime qu’est la liberté de conscience. Et faute d’accord, il n’y aura pas le choix: il faudra « sectariser » tous les cultes et en désapprouver la diffusion (pas l’interdire, surtout pas). À mes yeux ça serait un moindre mal face à l’immense poudrière que représente l’opposition des courants religieux.

      Donc non, je ne suis pas un chirurgien qui va lobotomiser les neurones de la foi hors des cerveaux 🙂

  28. Le problème de la religion, c’est qu’il ne permet pas aux Hommes (en général) de réfléchir par leur propre pensée. C’est principalement des règles prédéfinies, sans compter ceux qui interprète à LEUR manière la religion. Le jour où chaque Homme pourra réfléchir et penser à son compte sans l’intervention d’un tiers (religion ou non) le monde ira beaucoup mieux. Personnellement chacun fait ce qu’il veut, du moment qu’on ne m’impose rien du tout.

  29. BON BON BON, 80% de cet article c’est bullshit et 95% des commentaires (à la louche). On a des exemples biens moisis à foison, et on reste au niveau du pilier de bistrot option théologie.

    « La base de mon antithéisme est simple: une religion est un ensemble de dogmes auxquels se soumettent des fidèles. On ne demande pas aux fidèles de comprendre, on demande aux fidèles de croire fidèlement. Ne réfléchissez pas, priez pour le salut de votre âme (et déposez des sous à la sortie). Ce modèle se retrouve si souvent que je ne prends aucun risque à généraliser: la religion est une aliénation à large échelle. »

    Ceci est le seul point à peu près logique, argumenté, avec lequel je suis d’accord. Tout le reste par contre…

    « On a même fait la guerre et perpétré des massacres au nom de la religion, on est vraiment trop des intelligents chez homo sapiens ! Ce qui devait à la base assurer la cohésion sociale est devenu l’un des piliers de la zizanie ambiante à travers les siècles. Pas de quoi pavaner devant d’éventuelles intelligences extraterrestres. »

    Prétendrais-tu que ces guerres n’auraient pas existées sans religion ? Pourtant c’est pas comme si l’histoire manquait de guerres n’ayant rien à voir avec la religion (et de plus en plus aujourd’hui alors que l’athéisme augmente).

    « L’endoctrinement peut être doux (« religions reconnues ») ou moins doux (« sectes »): à mes yeux ça reste de l’endoctrinement et l’imposition d’un mode de pensée à une personne sous la contrainte. »

    Les parents endoctrinent forcément leurs enfants. Moi en tant que végétalien je prévois de rendre mes enfants végétaliens. On m’accuse d’essayer de les endoctriner dans ma pensée. Moi je vous accuse d’endoctriner vos enfants à bouffer de la viande. Certains endoctrinent leurs enfants à suivre une religion, d’autres les endoctrinent à devenir athée. « Laisser le choix » aux enfants n’a aucun sens. Tolérer leurs décisions est la seule chose faisable.

    « D’où conclusion: ça serait pas mieux de se passer de la religion ? »

    Déjà dans cet article on assimile RELIGION (ensemble social de gens réunis pratiquants divers rituels) et CROYANCE, ce qui est un raccourci qui gâche tout. Autant il y a des critiques possibles envers la religion organisée, qui comme tout système social engendre ses abus (sociaux), autant on ne peux pas critiquer la croyance.

    L’humain ne peux se séparer de la spiritualité. L’erreur des religieux étant d’assimiler automatiquement spiritualité et religion, quand la spiritualité peut prendre différente formes, avec ou sans croyances, avec ou sans religion.

    Et vous, êtes vous dans une religion ? Peut-être que vous l’êtes. Soutenez vous une équipe de foot ? Pleurez vous si elle perd un match ? Allez vous à tout leurs matchs ? Si oui, félicitation, vous êtes de l’église du PSG, allez péter la gueule aux supporters de l’OM pendant la prochaine croisade de coupe de France.

    1. Le Logiciel libre. Quand on voit certains fanatiques, on n’en a pas à envier par certains fanatiques religieux. D’ailleurs, certains ont eu peur de Gnu/Linux avec ce genre de comportement sur les forums (true story).

  30. Ben du moment que l’athéisme ne devient pas une croyance (mais un raisonnement solidement étayé), pas de problème.

    remarquez que les fondements des mathématiques reposent sur des postulats. Et un postulat, si c’est pas une croyance, je veux bien manger mon chapeau.

    alors que faire ?

    1. Comme je répète, l’auteur confond extrémisme et religion. Mais il existe des croyants modérés comme des athéistes extrémistes la preuve par les commentaires.

    2. L’athéisme est une croyance.

      Croire que Dieu n’existe pas et que le monde est le fruit du hasard est autant une croyance que l’inverse.

      Je vois pas par quoi on peut plus étayer « Dieu n’existe pas » plus que « Dieu existe ».

      A un moment, il faut faire un choix entre les deux et construire un modèle cohérent sur ce choix.

      Tant que les gens ont des bonnes raisons de faire leur choix, tout va bien et il faut le respecter.

  31. >> Je vois pas par quoi on peut plus étayer « Dieu n’existe pas » plus que « Dieu existe ».

    A partir d’écrits comme la bible, maintenant qu’on peut vérifier scientifiquement certaines assertions.

    Par exemple, l’épisode de la tour de Babel a été écrit par des gens qui ne savaient pas que la terre est ronde (soit c’est Dieu, soit c’est l’auteur). Or si la terre est ronde, la tour de Babel n’a aucune chance d’être vue par le monde entier.

  32. ‘tain les mecs ! passionnant tout ça !

    je ne suis ni athée, ni croyant (de religion)de quoi que ce soit. je crois en la vie et aux belles choses qu’elle nous apporte, en fait je crois aux valeurs surtout ! j’ai horreur des extrémistes en tout genres qui veulent IMPOSER ! Sauf quand c’est l’administration de ton pays qui t’impose un nouvel impôt. pour moi une religion est là pour te donner le bon chemin, pour te soutenir, pour t’aider. Pour moi une religion ne doit pas être imposée, sinon c’est du dictat, de l’intolérance(alors qu’on nous tartine sans arrêt tous les jours que la religion est tolérance!)Ce qui prouve bien que c’est une question d’individus mail intentionnés (ou pas). Les trolls sur la religion vs la science, des mecs qui se sont mis à croire en divinités car ils ne pouvaient expliquer des choses. Oui, étant donné qu’il y a, et qu’il y aura, encore bcp d’inconnues scientifiques qui seront découvertes et/ou prouvées scientifiquement au fil du temps. Donc oui, il y aura encore des scientifiques qui se convertiront dans la religion. Et alors, libre à chacun de faire ce qu’il veut, de croire en ce qu’il veut à certains moments de leur vie. MAIS, nous sommes humains, avec nos pensées, croyances, nous avons des sentiments, des idées, et des réflexions qui sont à chacun propre à différents niveaux et degrés qui font que nous ne nous entendrons jamais. Car la tolérance, la sagesse, la réflexion et la curiosité s’acquière, ou pas, au fil du temps, ce qui fait que nous sommes tous différents et qu’on se fout sur la gueule à cause de cette intolérance au ras des paquerettes, de ce taux d’hormones mâles dominant fumant. Donc, conclusion, débats sans fins, tant que l’espèce humaine existera, mais cela peut faire avancer certains schmilbliks.

    ah et pis, j’ajouterais un truc hyper important les mecs ! Regardez les saisons STARGATE, et vous aurez ENFIN les réponses ! mouarf !!!!!! 😉

    eh ouais, odin n’est qu’un gnome gris du peuple asgard, et râ n’est qu’un Goa’uld !

    huhuhu !!!

  33. « Oh les hérétiques, ils choisissent ce à quoi ils veulent croire maintenant ? »

    En effet, il y’a d’ailleurs de plus en plus de « mécréants » de nos jours : tu le dis toi même : « une religion est un ensemble de dogmes auxquels se soumettent des fidèles ». Tu critiques la position des dogmes, certainement à raison et un certain nombre d’individus croyant en un dieu créateur se trouvent dans la même position.

    On ne peut en effet pas mélanger croyant et religion, les croyants ne sont des fidèles que lorsqu’ils embrassent une institution religieuse.

    « je pratiquais le Kopimisme avant même qu’il soit reconnu comme religion en Suède, je reconnais personnellement cette religion, et il m’arrive de le pratiquer encore sans m’en rendre compte. Pour être antireligieux intègre je crois que c’est raté »

    (« je reconnais personnellement cette religion »)

    +
    « une religion est un ensemble de dogmes auxquels se soumettent des fidèles. On ne demande pas aux fidèles de comprendre, on demande aux fidèles de croire fidèlement. »

    Kesako ?

    Mitsu, tu me fais peur… à tout vouloir mettre dans le même sac, tu fini par te predre…

    si tu admet qu’il y’a en effet « religion » et « religion », tu dois aussi admettre qu’il y’a « fidèle » et « fidèle », comme du côté des théistes, « croyant » et « croyant », on ne peut pas jeter un regard totalement manichéen d’un côté sur le monde et un regard totalement nuancé de l’autre côté, on y perd en crédibilité et on y gagne en subjectivité…

  34. C’est avec un plaisir non dissimulé que je vois le théisme régresser dans les pays occidentaux, probablement un autre effet positif de l’éducation… le temps se chargera du reste

  35. Quelle joie et quoi de mieux que cette déclaration pour « illuminer » (je sais, le terme est mal choisi…) ma matinée. Quelle rafraîchissement! Cela me fait tellement sentir moins seul.
    Du coup, non pas que je veuille faire ma pub, mais je suis en train d’écrire la troisième partie d’une trilogie dont les deux premiers ouvrages, accessibles en libre lecture sur le site monbestseller.com, s’intitulent dans l’ordre B.L.U.E. et R.E.D. La partie actuellement en écriture se nomme F.A.I.T.H.
    Je pense que vous apprécieriez d’y retrouver vos propos et idées, mais largement plus développés sous forme d’une très longue histoire sur fond de science-fiction (qui n’est justement qu’une toile de fond, un support pour véhiculer ce que j’ai à dire).
    En tout cas merci encore pour ce bon sens…

Les commentaires sont fermés.